Environnement

par Jane Evans

0
177

Ce qui fait de notre programme de compost un succès

                                 par Jane Evans

Dans le dernier article sur notre programme de compost, nous avons discuté des mécanismes de la collecte et de la distribution. Nous voulions partager avec vous quelques-unes des statistiques de notre succès et vous encourager à continuer à participer avec nous à ce programme important.

Le gouvernement du Québec a chargé toutes les municipalités de commencer à étudier et à créer des programmes pour la collecte du compost. On nous a informés qu’en 2020, le coût de la gestion des ordures serait dorénavant basé sur le volume. Le compostage et le recyclage sont également des éléments clés dans la réduction des énormes quantités de déchets qui comblent nos sites d’enfouissement et contaminent notre environnement. Cela signifie que l’amélioration de notre recyclage et l’institution de programmes de compostage sont des éléments essentiels pour la réduction des coûts de traitement des déchets et l’atteinte des objectifs de développement durable de Tadoussac. Certains villages ont réussi à lancer un programme de compost et d’autres non. Les Bergeronnes, comme nous, a un dépôt de collecte en collaboration avec la MRC. Sacré-Cœur a quelques points de dépôt, mais aucune installation de brassage ou de tamisage. Leur programme n’est pas réalisé avec la MRC. Sur le territoire de la Haute-Côte-Nord, les serres de Colombier compostent et la MRC effectue la collecte des pelures de patates de certaines cantines. Forestville a distribué 100 composteurs aux citoyens et la MRC en a remboursé 50 % des coûts.

Nous estimons que notre projet pilote, par l’augmentation subséquente du nombre d’entreprises participantes en 2017 et l’introduction de notre programme résidentiel, a atteint un réel succès. Parce que c’était un projet pilote, la MRC s’est impliquée. En 2017, la MRC a contribué pour un montant de 2 910,89 $, ce qui incluait les coûts des bacs bruns, des petits bacs de cuisine, des bacs pour les cuisines commerciales, d’analyse de quatre sites de compostage, de la collecte du compost et des heures de la consultante qui a collaboré avec nous. En 2017, notre programme résidentiel n’a pas aussi bien fonctionné que nous l’aurions espéré, en raison du lancement tardif. Nous espérons rectifier le tir pour la prochaine saison.

Le projet pilote de compostage a débuté en 2016 avec six entreprises commerciales qui ont ramassé chaque semaine les matériaux verts générés dans leurs restaurants. Le programme commercial devrait encore se développer cette année, car de plus en plus d’entreprises optent pour le compostage. Nous constatons que ces entreprises, en plus de réduire leur volume de déchets, ont développé leur niveau de conscience environnementale et de responsabilité sociale. Nous sommes très satisfaits de leur participation et de leur implication lors de nos échanges.

Nous sommes heureux de constater qu’aucun problème majeur n’est survenu. Nous avons rencontré quelques problèmes avec les mouches, quelques plaintes concernant les odeurs et la contamination du compost par des sacs en plastique et autres déchets. Nous sommes à l’affut des problèmes qui surviennent et nous nous efforçons de les régler.

 Le compostage et le recyclage relèvent non seulement de la responsabilité des partenaires commerciaux de Tadoussac, mais également de chacun de nous, résidents. Plusieurs citoyens compostent déjà pour leurs propres jardins, mais il y en a également beaucoup qui commencent seulement à ramasser leurs résidus verts pour le compost. Nous avons lancé une campagne éducative au Petit Marché et à travers les médias sociaux pour susciter l’intérêt du compostage. En 2017, nous avons ajouté le compostage résidentiel pour les résidents saisonniers et pour ceux qui n’ont pas de composteur dans leur cour. Chaque secteur du village a un bac brun avec ramassage hebdomadaire de juin à octobre. En 2017 et 2018, des bacs à compost ont été placés au site de dépôt volontaire durant l’hiver et à ce jour, en 2018, nous avons rempli six bacs.

Nous poursuivrons le programme résidentiel en 2018 et nous comptons améliorer la signalisation pour mieux indiquer ce qui ne peut être placé dans les bacs bruns. Nous réalisons qu’il existe de nombreuses différences entre les programmes de compostage des provinces, des municipalités et des villages. Nous devons être très précis dans la signalisation afin d’éviter que notre compost ne soit contaminé par des objets jetés par les touristes et toute autre personne n’étant pas au courant de nos exigences en matière de compost.

Notre programme comprend la redistribution de compost à la population. Au cours des dernières années, nous avons distribué du compost lors de la distribution de plantes et d’arbres par la municipalité. En 2017, nous avons installé un site de distribution permanent au dépôt volontaire où les gens peuvent prendre de petites quantités de compost pour leur usage personnel, et ce, durant toute la saison. Les jardins communautaires reçoivent également du compost municipal. Nous continuerons ces pratiques en 2018.

Comme notre programme ne faisait que commencer et que nos procédés étaient nouveaux, nous avons demandé des tests de qualité du compost produit. La MRC en a payé les coûts et les résultats ont démontré que notre compost est d’une qualité suffisante pour être utilisé aussi bien dans les jardins de fleurs que dans les potagers. L’agronome a suggéré que les éléments chimiques en plus faible concentration pourraient être compensés par l’ajout d’une petite quantité de compost de crevettes. Parce que nous avons limité les contenus de notre compost à la cuisine et aux résidus verts sans excrément ni viande, il ne contenait heureusement aucun pathogène toxique.

Les programmes de compost ont été le fruit d’une collaboration entre le Comité Citoyen, la municipalité et la MRC. Je tiens à remercier Marie-Claude Guérin pour son leadership, Amélie Goulet, notre associée à la MRC et Sandra Caissy, notre horticultrice, qui a joué un rôle essentiel dans la compréhension de tout le processus de compostage. Je voudrais également remercier l’équipe de la voirie qui nous aide à gérer le programme de compostage, la distribution de compost et assure l’accès au site d’hiver. Le soutien constant de tous ces intervenants a contribué au succès du programme.

Quelques statistiques 

  2016 2017
Nombre de commerçants impliqués 6 13
Bacs bruns distribués 10 commerces

2 dépôts  volontaires

20 commerces

2 dépôts volontaires

6 secteurs residentiels

Bacs de cuisine distribués 60 60
Volume de matières organiques collectés 11.3 tonnes 17.6 tonnes

Nous tenons à remercier nos partenaires commerciaux dans le projet Compost.
De nouvelles entreprises ont rejoint le programme cette année pour la saison 2018.

                     Commerçants 2016                    Commerçants 2017
Café Bohème Café Bohème
La Galouine Le Pionnier
Épicerie Côté Chez Mathilde
Le Chantmartin La Bolée
Le Bateau L’Emportée
Chez Mathilde La Galouine
Hôtel Tadoussac Le Bateau
Le Chantmartin
Épicerie Côté
Auberge La Mer Veilleuse
Maison Hovington
Maison Gauthier
Bistro de la Baie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Inscrivez voitre commentaire
Inscrire votre nom