En direct de l’école St-Joseph

0
124

Les activités de l’école

Par Sarakim et Charlotte de 5e année

Comme vous le savez, notre école est active. Beaucoup d’activités ont eu lieu depuis janvier, les voici :

Nos beaux petits de maternelle et de 1re année ont fait une chasse aux cœurs de la Saint-Valentin avec leur professeure madame Joanie. Dernièrement, tous les jeudis, ils font une cafétéria. Ensuite, les 2e année ont dîné à l’école et comme récompense de la fin d’étape, ils ont écouté un film avec leur professeure madame Patricia.

Aussi, les élèves de 4e, 5e et 6e année ont fait la virée Nordique (voir l’article d’Erwan). Revenons à nos 5e et 6e année. Nous allons faire des contes et légendes avec madame Mona. De plus, le 29 mars 2018, nous allons dormir à l’école pour notre récompense de deuxième étape.

Le jeudi 22 février, Alice a eu un gros accident. Elle a glissé sur la glace et a foncé dans un arbre à l’arrière des loisirs. Elle avait l’os du fémur cassé. Elle s’est fait opérer à Québec. Par la suite, mercredi passé, Julyann a échappé sa tablette électronique sur son talon et elle s’est déchiré le tendon. Certains élèves de 5e et 6e année et quelques élèves du secondaire sont allés en voyage avec la maison des jeunes.

Comme autre activité, toute l’école est allée patiner à la patinoire de Sacré-Cœur. D’ailleurs, nous avons reçu 300 œufs de saumon que madame Stéphanie et monsieur Guillaume ont apporté de la pisciculture.

Par la suite, la semaine de relâche est arrivée et beaucoup de jeunes sont allés au chalet des loisirs. La semaine du 19 mars, nous avons eu le défi : « Moi je croque ». Le but de ce défi est de manger 5 portions de fruits ou de légumes par jours et le 21 mars, nous avons terminé par un déjeuner à l’école.

Au plaisir de nous lire !


La virée Nordique

Par Erwan Tremblay, 5e année

Nous avons exceptionnellement manqué l’école pour participer à une compétition de raquettes, de patins et de skis de fond située au Mont Grand-Fonds proche de la ville de La Malbaie. Arrivés à destination, le suspense était à son comble. Nous nous sommes assis à une grande table en attendant l’heure H. Pendant l’attente, nous sommes allés voir d’autres groupes que nous qui compétitionnaient avant le nôtre pour regarder les difficultés et la piste pour plus tard.

Au départ, nous étions survoltés. L’attente fut particulièrement longue pour les coureurs qui faisaient la raquette, mais elle l’était en encore plus pour ceux qui faisaient le ski de fond. Quand le partenaire arrivait, nous étions très contents de partir pour pouvoir courir, car pour ma part, j’étais totalement excité et j’avais plein d’énergie à dépenser. Le premier groupe est arrivé sixième (c’était le mien) et l’autre est arrivé quatorzième pour le triathlon mixte. Pour les plus vieux coureurs, c’était leur troisième année. Un grand merci aux organisateurs et bravos aux athlètes.

Merci de m’avoir écouté, heu… lu !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Inscrivez voitre commentaire
Inscrire votre nom