Ensemble, compostons avec vision !

Par Sandra Caissy horticultrice et Jane Evans représentante citoyenne du Comité compost

0
245

Voici l’avenir : sous peu vous serez des nôtres. Oui, vous composterez !

Si ce n’est pas déjà le cas.

Effectivement, lorsque la facture des matières résiduelles sera directement attribuée aux payeurs de taxes à parts égales et en fonction du volume global municipal obtenu, l’argument sera sans équivoque. Nous entrerons dans une ère soit de restriction, soit de transformation. Serons-nous prêts en 2019 ? C’est toute la province qui devra l’être…

Les matières organiques sont aussi lourdes en volume qu’en pourcentage dans nos poubelles. Vous avez le choix ; soit vous compostez chez vous, soit chez nous. Dans tous les cas, le comité compost est là pour vous accompagner dans votre démarche. Depuis 2016, les bacs bruns apparaissent dans notre village. Cette année-là, quelques commerçants ont commencé à composter. En 2017, en plus d’ouvrir la collecte à davantage de cuisines commerciales, sept secteurs résidentiels ont obtenu leur propre bac brun. Le taux de participation est variable selon les quartiers. Présentement, un bac brun est à votre disposition sur le site du dépôt volontaire au Moulin à Baude devant la ferme Hovington. Il est même déneigé.

Avez-vous participé à nos formations ? Tenez-vous informé et surtout, s.v.p., ne vous improvisez pas spécialistes du tri des matières organiques. Le compost exige du sérieux pour éviter la contamination. Merci de vous sensibiliser à nos critères. Par exemple, la viande n’est pas compostable actuellement à Tadoussac. Autre chose, plus embarrassante, les sacs de plastique nuisent à la réussite du compostage. Si chacun met du sien pour éviter les erreurs néfastes, c’est toute notre communauté qui en bénéficiera. Le compost vous revient, après tout. Oui, vous pouvez en obtenir gratuitement pour vos jardins et plates-bandes.

D’ailleurs, avez-vous apprécié l’accessibilité à tous et en tout temps, au compost frais tamisé par M. Lucien-Roch Dufour au Moulin à Baude l’année dernière ? Les travaux publics de la Municipalité ont veillé à ce que vous n’en manquiez pas. Nous vous remercions d’avoir respecté les indications sur le site. Le respect des quantités a permis un partage global. Le résultat, du compost pour vous, du compost pour servir de matière brune aux collectes, pour nos jardins communautaires et pour les plates-bandes de la ville.

On ne le dira jamais assez, dans le processus de compostage, tout est important : la matière organique, la collecte, le site, l’équilibre chimique, la température de la composition, l’humidité, les brassages, la forme du tas et l’environnement. Ce n’est pas un hasard si le compost de Tadoussac augmente de qualité et de quantité chaque année au lieu de devenir un cauchemar. Nous sommes alertes et en continuel développement au sein de toute la communauté.

C’est pourquoi nous tenons à remercier chaleureusement les acteurs qui ont rendu toute cette alchimie possible. Merci à la MRC de la Haute-Côte-Nord et à la Municipalité de s’associer dans le processus de collecte et dans les coûts, incluant le matériel (ex. : les bacs bruns, les petits bacs de cuisine). Merci à Mme Amélie Goulet, conseillère en gestion des matières résiduelles de la MRC, pour son implication auprès des commerçants, ce qui a permis de rendre leur cuisine plus fonctionnelle et conforme aux principes du compostage. Elle a également été très disponible pour répondre à nos questions. Merci aux travaux publics d’avoir assuré un travail hebdomadaire assidu avec la machinerie, et ceci dans les règles de l’art de l’or brun. Merci aux marcheurs qui prennent le temps de retirer les déchets qui se sont immiscés par mégarde dans le processus. Et surtout, merci à vous, participants !

Au printemps, vous aurez des chiffres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Inscrivez voitre commentaire
Inscrire votre nom