Projet nouvelle terre – Janvier

Par Lilas Lamontagne

1
725

Ça fait presqu’un mois et demi maintenant que je dis qu’on est prêt à partir dans deux semaines. C’était rendu une joke, mais on commençait à la rire jaune… Aujourd’hui, je peux presque le confirmer, je vous écris une semaine avant le départ… ! Bon, je touche du bois c’est sûr parce que, tant qu’on n’est pas parti, le doute demeure… À l’heure où vous nous lirez, nous devrions normalement avoir l’acte de vente ainsi que notre immatriculation canadienne entre les mains et l’équipage devrait être prêt à larguer les amarres.

Alexandre et Alan sont arrivés jeudi le 4 janvier. Ils pensaient alors comme nous partir au plus tard deux semaines après leur arrivée. Nous aurons tardé une semaine de plus, mais nous n’aurons pas traîné de la patte… ! Nous sommes en chantier depuis le début et plus encore depuis que nos super équipiers sont à bord. On a maintenant une équipe du tonnerre avec Alexandre, notre spécialiste de l’électronique et Alan, notre menuisier en chef. Avant leur arrivée, Sylvain a fait un plan pour éventuellement construire une capote de descente (ou dodger en bon français ;). Il a beaucoup tergiversé, pensant un jour que c’était indispensable pour une aussi longue traversée avec équipage, freinant son envie l’autre jour en se disant que nous n’avions pas le temps et les moyens. Finalement, avec la bonne volonté et les compétences d’Alan, ils se sont lancés dans cette entreprise pour un résultat plus que convaincant (à l’heure qu’il est en tout cas parce que ce n’est pas encore terminé…). Alan et moi avons installé le filet autour du navire. Alexandre et Sylvain ont aussi installé l’éolienne, la radio ondes courtes pour pouvoir communiquer en mer ainsi que l’AIS. Sans parler du reste… C’est un vrai chantier à bord à l’heure qu’il est ! Pourtant, je vous promets que ce bateau était vraiment en ordre, mais fidèle à nous-mêmes, nous avons parfaitement su nous trouver de l’ouvrage… ! 😉

Avec tout ça, on ne se sent vraiment pas prêt encore, mais l’heure approche. Nous attendons toujours la caisse que nous avons envoyée par cargo. Elle contient une énorme quantité de matériel qu’il nous reste à répartir à bord. Sans compter les provisions que je commence tranquillement à acheter en poussette avec Nathan, quelques items à la fois…

La vie à bord se déroule bien. À cinq personnes dont un petit garçon bien vivant, on ne se sent même pas à l’étroit. Nathan a tout de suite adopté Alan en répétant sans cesse son nom et en lui courant après dès la première journée (on pense qu’il l’a rapidement associé à sa grand’ma Jane;). Il a tranquillement apprivoisé Alexandre,  il sait maintenant dire son nom et se retrouve toujours sur ses genoux (surtout pendant les repas…). Pour ma part, outre les démarches administratives et quelques courses pour notre chantier, je m’occupe essentiellement des commissions, du lavage et des repas (choses que je peux faire en grande partie avec Nathan). Comme les trois hommes passent leur journée sur notre mini-chantier, ils ne s’occupent autrement que de la vaisselle. Une entente temporaire jusqu’à ce que nous partions en mer où tout le monde se répartit alors les tâches également.

Sinon, Sylvain a aussi peut-être trouvé un autre équipier, Augostinos, un grec qui habite Patras. Il l’a rencontré en contactant le club de cyclistes du coin. Celui-ci lui a sans hésiter prêté un vélo pour toute la durée de notre séjour. Ils se rencontrent presque chaque mercredi soir pour une manifestation pacifique en vélo.

Entre-temps, il y a aussi Martin Beaudry du voilier Fanta Sea qui s’est dit prêt à embarquer dans l’aventure. Nous sommes déjà complets pour la traversée de l’Atlantique alors il va naviguer la Méditerranée seulement. Mais comme il fait partie des gens qui ont contribué à notre aventure avec une semaine dans le Sud, il viendra ensuite nous rejoindre dans les Caraïbes au début avril.

Petite mention pour Sarah Duquette (Sarah à Alexandre 😉 qui a décidé de venir nous rejoindre pour la traversée de l’Atlantique, au grand bonheur de tout l’équipage (surtout celui d’Alexandre, disons-le !). 🙂 De Québec, il devrait donc y avoir Francis (un ami de longue date à Sylvain), Sarah, Nathan et moi qui irons rejoindre Alexandre, Alan et Sylvain en cours de route.

On n’est pas encore rendu là par exemple. En attendant, on a juste bien hâte de quitter Patras (qui est une des villes les plus pauvres de la Grèce !), de prendre le large ou l’avion pour la suite de nos aventures que vous découvrirez dans le prochain numéro… 😉 Et Nathan et moi, on vous dit à bientôt !!!

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Inscrivez voitre commentaire
Inscrire votre nom