Simplement l’amour

0
196

Sournoisement et sans aucun bruit
Telle la fin d’une torpeur infinie
Si rapidement qu’inévitablement
Attendu depuis six longtemps

Sur le coin d’une ruelle perdue
Ou dans une soirée trop connue
Par hasard, par malheur
Avec hilare, avec aigreur

À des milliers de kilomètres
Ou carrément en tête à tête
Trop souvent seulement des idées Que peu de fois démontrées

Mais même sans notre accord
Ça arrive et avec tort
Avec tort de nous emporter
Sans remords de nous faire rêver

Mais sans se mentir
N’est-ce pas la meilleure chose en ce bas monde?
Cette sensation de voler
Cette façon d’être transporté

Car même contre notre gré
L’amour reste ce qu’il est
Et ce qu’il a été :
Simplement l’amour

-Gabrielle Boutin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Inscrivez voitre commentaire
Inscrire votre nom