Étiez-vous à la manif?

Par Marilyne Gagné

0
195
M. le maire qui brandit fièrement une affiche en soutien aux régions.

Nous y étions. Nous avons marché les quatre coins de rue pendant deux heures avec des orteils et des doigts gelés. Nous y étions, quelques Tadoussaciens, 15 tout au plus dont trois élus sur près de 200 personnes au total.

Notre maire brandissait fièrement sa pancarte après un discours enflammé. Tadoussac a pris les devants sur cette cause qui touche toute la région. Et il faut le souligner, le communiqué du conseil municipal appuyant Action Chômage est en plein dans le mille. Il a été envoyé dans la boite de courriels de l’attaché politique du ministre responsable de l’assurance-emploi. Les autres municipalités prendront peut-être l’exemple.

Les organisateurs avaient mis la musique dans le tapis pour être entendus jusqu’à Ottawa. Les klaxons des automobilistes nous encourageaient. Le président de la CSN, dans son haut-parleur, nous rappelait sans cesse pourquoi nous étions là. Nous avons laissé des messages de plaintes sur le répondeur du ministre Duclos. Nous lui avons dit qu’on n’était pas contents que notre région s’appauvrisse et se vide à cause des mesures extrêmes qu’ils ont votées.

On est repartis avec un pouding chômeur dans l’estomac. Qu’est-ce que ça donne ?

Eh ben, ça donne que nous ne pouvons rester là sans rien faire, sans rien dire. Où étiez-vous ceux et celles qui tomberont dans le trou noir en février, mars ou avril ?   Nous avions un peu la rage au cœur de nous voir si peu nombreux. Qu’on se le dise : si l’on veut que ça change, il faut appuyer les démarches de l’organisme qui travaille fort pour améliorer les conditions des travailleurs saisonniers. Surveillez les prochaines actions et posez un geste de contestation. C’est l’affaire de tous !

https://www.petitions24.net/chomage_-_mettons_fin_au_trou_noir_sur_la_cote-nord

LAISSER UN COMMENTAIRE

Inscrivez voitre commentaire
Inscrire votre nom