POSTÉLECTORAL

Par Marilyne Gagné

0
275

Tout d’abord, félicitations aux nouveaux membres du conseil municipal et à toutes les personnes qui se sont lancées dans la course. Vous avez permis à la démocratie d’exister. Une belle victoire pour les élus. Une déception, certes, pour ceux qui ont osé espérer et qui ont été déçus par les résultats, mais leur effort de guerre est tout à fait louable. Empreint d’humilité, le geste dépasse le simple désir de gagner. Se prêter au jeu où l’on se fait dévisager, juger et critiquer par nos concitoyens n’est pas donné à tout le monde. Il faut savoir faire fi des disgrâces, car le but ultime est d’améliorer le bien-être de tous, n’est-ce pas ?

Le 5 novembre 2017, ce sont 456 résidents qui ont voté pour un nouveau conseil. 456 sur 711 inscrits sur la liste électorale. Un taux de participation de 65 %. La moyenne québécoise étant de 45 %, nous pouvons dire que notre village s’affirme.

Nous pouvons aussi dire que ce sont 255 personnes qui n’ont pas exercé leur droit de vote. De ce nombre, il faut soustraire dix-neuf résidents estivants, qui eux, ne sont pas présents à Tadoussac pendant les élections ou qui décident de voter dans leur lieu de résidence principale (États-Unis, Canada ou ailleurs au Québec). Également, il faut soustraire vingt-six votes invalides : ceux qui n’ont pas été remplis correctement par mégarde ou par choix. Les votes invalides par choix sont ceux des personnes qui ne voient aucun espoir de changement ou aucun intérêt parmi les candidats offerts ou parce qu’ils ne désirent pas choisir leurs propres patrons au risque d’être déçus (employés municipaux).

Il y a les absents pendant les deux journées de vote, les malades ou ceux qui sont dans l’incapacité de se déplacer ; ce que nous ne pouvons absolument pas remettre en question.

Et il y a ceux qui ne votent tout simplement pas. Estimé entre 175 et 200, ces personnes auraient peut-être pu faire une différence dans le résultat. J’ai voulu rencontrer ces non-votants de façon anonyme, mais malheureusement, personne n’a levé la main. Est-ce par honte de ne pas avoir accompli un devoir ou parce qu’ils n’en ont rien à faire d’expliquer leur raison ?

De toute façon, le résultat ne change pas : près de 200 personnes n’ont pas pris part au vote. C’est beaucoup pour une municipalité de proximité comme la nôtre. Mais avoir le droit de vote veut aussi dire avoir le droit de ne pas voter. Espérons qu’avec l’ouverture d’esprit de notre nouveau conseil à vouloir faire circuler davantage l’information, tous se sentiront un peu plus concernés dans 4 ans, lors des prochaines élections.

Historique du taux de participation aux élections :

% Nbre sur la liste en élection :
2017 65,5 711 tous les postes
2013 70,7 689 tous les postes
2008 75,1 680 tous les postes
2005 66 710 tous les postes
2003 41 686 4
conseillers seulement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Inscrivez voitre commentaire
Inscrire votre nom